Publié le

Le village de Rodemack

Située au nord de la Lorraine, à 25 km de Luxembourg Ville, à 30 km des frontières belges et allemandes, la petite localité de Rodemack est logée dans un paysage de collines verdoyantes, en rupture complète avec l’image traditionnelle de la Lorraine industrielle.rodemack-logo-e1371130033371

vueaerienne

Cette situation explique un passé chargé d’histoire dont subsiste un patrimoine architectural de premier ordre.

La rénovation du patrimoine local a débuté en 1978. Elle s’est attachée particulièrement à l’enceinte fortifiée, flanquée encore actuellement de 9 tours, qui ceinturent le vieux village.

Outre ces travaux qui se poursuivent encore aujourd’hui, l’Association des Amis des Vieilles Pierres a toujours participé à l’embellissement du cadre de vie et a facilité la découverte du site par tous.

Ainsi, certaines rues et ruelles ont été pavées, le vieux lavoir a retrouvé une toiture, un pont de pierre permet de franchir le ruisseau dont les berges ont été consolidées selon les techniques anciennes : fascinage, gabionnage, mur en pierres sèches.

Les travaux de reconstruction des courtines ont été complétés par un sentier piétonnier et par un véritable Jardin Médiéval.

Mais RODEMACK n’a rien d’un village musée, froid, vide et sans âme. Bien au contraire, chaque année sont organisés des événements forts qui drainent plusieurs milliers de visiteurs.

Les spectacles « Pierres de Culture », tout d’abord, financés par le Conseil Général de la Moselle, et remplacés de 2002 à 2004 par les « Créations Théâtrales», permettent à des amateurs encadrés par des artistes professionnels renommés de participer à de magnifiques événements qui, au fil des années, comptent parmi les plus grands moments culturels régionaux.

« Rodemack Cité Médiévale en Fête », ensuite, est devenue l’une des plus importantes fêtes costumées de la région Lorraine.

Véritable machine à remonter le temps, cette Franche Fête plonge le public dans un grand bain moyenâgeux empli de fabliaux, de saynètes de la vie quotidienne professionnels et amateurs animent de leur savoir-faire cette fresque vivante.

Mais Rodemack et ses remparts inspirent aussi les paysagistes qui se retrouvent chaque année depuis 1990 à l’occasion d’un Symposium de peinture.

Les artistes réalisent leurs oeuvres sur place, devant le public.

Ce rendez-vous culturel regroupe des artistes venus de Lorraine, du Luxembourg et même d’Allemagne et de Belgique. En 2001, cette manifestation s’est élargie à la Communauté de Communes de Cattenom et Environs sous l’appellation « Les Palettes du Patrimoine».

L’opération a été reconduite en 2010, pour la 20ème année consécutive. En 2012, cette manifestation a évolué en s’ouvrant à la photographie, devenant ainsi « Les Images du Patrimoine »

Les efforts de l’Association ont permis de rénover un village au riche patrimoine et de le faire grâce à des manifestations variées et de qualité. La cascade des chantiers de restauration, la création d’un syndicat d’initiative (devenu depuis Office de Tourisme), les animations culturelles ont métamorphosé le cadre de vie. RODEMACK est devenu un site réputé et attractif ; la construction des logements se multiplie, un tissu commercial a été recréé avec une épicerie, une pharmacie, un médecin, …

Mais le succés se mesure surtout à l’intérêt grandissant porté à RODEMACK par tous ceux qui l’apprécient : touristes, promeneurs, artistes et amateurs d’art, amoureux de l’histoire et des fêtes médiévales.

 

Publié le

Le Jardin Médiéval

Créé en 1990, le Jardin Médiéval de Rodemack évoque « l’hortus conclusus » des châteaux forts.

jardin_01

C’est un espace clos dont les zones cultivées forment des dessins géométriques. Chaque espace mis en culture est surélevé par rapport aux allées qui l’entourent. Il est délimité par un muret constitué de pavés. On y trouve quatre espèces :

  • les plantes médicinales avec la bourrache, la pimprenelle, la camomille, la mélisse, la sauge,…
  • les plantes condimentaires et aromatiques comme la patience des moines, l’estragon, la ciboule, la lavande, l’angélique, la sarriette,
  • les légumes et cultures vivrières ou utilitaires
  • les fleurs avec les bleuets, les myosotis, les lupins, la reine marguerite et la rose, fleur médiévale par excellence.

Des arbres ou arbustes taillés sont plantés à certains endroits du jardin comme le cassissier, le néflier, le cerisier,

jardin_02

Cette réalisation est inscrite dans le cadre d’un projet d’action éducative du lycée professionnel LA BRIQUERIE à Thionville, avec le concours de l’Association des Amis des Vieilles Pierres et de la municipalit de Rodemack.

Ce projet a également reçu le soutien du rectorat.
La première tranche des travaux a demandé huit mois de travail et mobilisé une dizaine de classes du lycée professionnel LA BRIQUERIE.

L’ensemble de ces travaux a obtenu le prix National de la Fondation Henry FORD, Nature et Environnement, en 1996.
L’Association des Amis des Vieilles Pierres a obtenu, en novembre 2002, le Prix Spécial du Comité Régional de Tourisme pour le fleurissement du Patrimoine.

Retrouvez le Jardin Médiéval sur www.jardinez.com

Publié le

Le Jardin Feuille

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe Jardin feuilles est un projet des Amis des Vieilles Pierres de Rodemack de 2009. Un jardin en forme de feuille, visible du ciel pour rendre la cité toujours plus attractive.

Hors des murs, le long du sentier qui englobe le bourg avec des couleurs obtenues grâce à la diversité de fleurs qui sont plantés. « Le contour des feuilles sont symbolisé par des allées en calcaire concassé et les ramifications des feuilles par du buis ». Visible du ciel et de la ronde des remparts.FB_IMG_1459755423338[1]
Le jardin durant sa construction ->